ATHANASIA PAITAZI, Directrice Artistique

Née à Athènes, Athanasia Païtazi grandit dans une famille où la culture, le théâtre et les arts tiennent une place prépondérante. Après s’être préparée aux Beaux-Arts, elle décide de poursuivre sa formation dans la mode et intègre la prestigieuse Ecole de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne. À travers l’apprentissage du vêtement, elle se découvre un désir croissant pour l’accessoire. Cette envie se confirme ensuite lorsqu’elle assiste Véronique Leroy dans le développement des pièces en cuir de son prêt-à-porter. Le soulier l’appelle. Elle intègre par la suite un atelier de chaussures où elle assure la coordination entre aspect créatif et industriel pendant plusieurs années.

Séduite par sa personnalité, son sens inné du détail et sa vision créative en phase avec les attentes des femmes d’aujourd’hui, la maison Karine Arabian Paris lui propose la direction artistique de ses collections, dont elle prend la charge au printemps 2016.

Le soulier, structure de la silhouette

Depuis toujours, elle prend goût à détourner les objets de leur rôle et de leur signification initiale. De cette passion découle sa vision de la chaussure: le soulier, d’ordinaire accessoire « secondaire » de la tenue, se transforme chez elle en base première à partir de laquelle la silhouette se structure.

Sa réflexion stylistique se construit dans la dualité: repousser les limites de l’innovation tout en respectant l’élégance et l’équilibre naturels du corps féminin. L’exploration de nouveaux territoires créatifs est ainsi mise au service de la réalité des femmes ; le soulier doit avant tout rester portable, et être porté.  

Le travail d’Athanasia Païtazi se définit par le goût des mélanges de couleurs étonnants, les alliances de matières osées et le souci du détail qui fait la différence. « Le soulier est une petite surface, certes, mais qui offre des possibilités infinies de création ; d’où le défi ! ».

Processus Créatif

Parisienne d’adoption, Athanasia Païtazi s’est créé un univers fait d’inspirations multi-culturelles et de références variées, point de départ de la création. L’observation de son environnement, des petits détails qui intriguent ainsi qu’une lecture assidue de revues d’architecture et de design nourrissent sa réflexion. Vient ensuite le temps du dessin, où les méandres des inspirations mêlées se délient sur le papier, le croquis se matérialisant très vite en maquette. « Je ne m’impose aucune limite, j’aime tout expérimenter, jusqu’à ce que l’impossible devienne faisable. » Sa signature s’exprime alors par le mélange de principes contradictoires: le traditionnel déstructuré, l’ancien contemporain, l’élégance rebelle …

« Je conçois la chaussure comme le plus bel allié de la femme. Je suis très touchée par le rapport intime que la femme entretient avec ses chaussures. C’est une relation complexe, basée sur l’affirmation de soi mais aussi sur une certaine dépendance physique: le soulier porte la femme, détermine son allure et conditionne son humeur. C’est fascinant! »


Accept

Nous utilisons des cookies pour améliorer nos services. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez leur utilisation. Pour plus d'information, consultez notre Politique de Confidentialité.